Interview de Séverine de Close, une chanteuse étoile.

Concert de Séverine de Close au Festival de Mantet
Concert de Séverine de Close au Festival de Mantet


Cette année un concert de Séverine de Close était au programme du Festival de Mantet (66), le Off du Festival astronomique de Tautavel, le 22 Août 2015. Nous en avons profité pour réaliser une interview de l'auteur-compositeur-interprète et astronome-amateur. 

 

Atome Boréalis : Que fait une chanteuse à un festival d'astronomie?

 

Séverine de Close : Si je vous dis chanter mes compositions cela ne va pas vous étonner. Mais je suis aussi là en qualité d'amatrice d'astronomie.


 

A.B. : Comment pratiquez-vous l'astronomie?

 

 

S. de C. : J'observe avec un Dobson et je fais quelques photos ... avec mon téléphone directement par l'oculaire (rires). Pour la lune cela marche plutôt pas mal, pour Saturne on repassera! Je n'ai pas de matériel spécifique ni la patience pour pratiquer la photo astro, et j'admire ceux qui l'ont!

 

La lune avec un Iphone 5, source www.severinedeclose.fr
La lune avec un Iphone 5, source www.severinedeclose.fr

A.B. : Vous utilisez quel matériel? 

 

S. de C. : D'habitude j'observe avec un Dobson 300 flextube. Mais lors des festivals ou des rencontres astro j'aime bien observer avec les instruments des autres. J'aime bien cette ambiance. Une fois la nuit tombée on discute avec les possesseurs des instruments sans les voir et on peut repartir sans savoir à qui l'ont a parlé! 

 

A.B. : Avez-vous des objets de prédilection?

 

S. de C. : C'est le ciel profond que je préfère observer. Mais ne me demandez surtout pas de faire un marathon Messier j'en serais incapable ! (rires) Et quand le ciel est mauvais la lune suffit à faire mon bonheur. Je pourrais y passer des heures...

 


A.B. : Est-ce que l'astronomie fait partie de vos sources d'inspiration?

 

S. de C. : Ah oui! Il m'est déjà arrivé plusieurs fois de sortir ma tablette numérique lors de conférences astro et de commencer à écrire une chanson. C'est comme ça qu'est né mon morceau "Particules Instables". 

J'ai également écrit une autre chanson, "1997" qui parle de la rencontre de 2 astrams lors du passage de la comète Hale-Bopp. Je m'excuse d'ailleurs auprès d'Alan Bopp, car son nom a disparu dans la chanson par soucis de rime !

 

A.B. : Avez-vous un souvenir particulier à partager avec nous dans le domaine astro?

 

S. de C. : Je me souviens très bien avoir vu 2 points lumineux lors du désamarrage de la dernière navette spatiale Discovery et de l'ISS. Ca m'avait beaucoup émue d'imaginer des bonhommes là-dedans. l'ISS est un endroit où je donnerais volontiers un concert d'ailleurs ! Avis à l'ESA (rires).


source photo : www.severinedeclose.fr
source photo : www.severinedeclose.fr

 

A.B. : Où peut-on vous retrouver?

 

S. de C. : J'ai un site internet que je mets à jour plusieurs fois par mois : www.severinedeclose.fr Mais je suis aussi sur Facebook www.facebook.com/severinedeclose et bien sûr sur youtube.

 


 

 

 

 

Une interview réalisée par Atome Boréalis

www.atomeborealis.jimdo.com

www.facebook/atomeborealis

www.twitter.com/atomeborealis

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0